vente

Pourquoi les Grandes Marques Peuvent T’aider à Vendre de l’Occasion

Mais pourquoi observer les grandes marques pour vendre de la seconde main ? C’est se donner du travail pour rien, on est d’accord ?

Faux.

Je viens de rendre visite à ma belle-mère en Espagne. Il se trouve qu’elle veut vendre une partie de ses vêtements qu’elle ne met plus sur Vinted.

J’ai compris qu’elle a besoin de moi essentiellement pour faire les photos et rédiger les descriptions. Je lui ai demandé d’apporter n’importe quelle pièce pour qu’on fasse un test (il s’agissait d’une veste Zara en cuir véritable), et voilà ce qu’elle m’a dit :

– ¿Dónde pongo la chaqueta? ¿En el suelo, o la cuelgo en una percha como lo hace todo el mundo? (Traduction : Où je pose la veste ? Par terre, ou je la suspends sur un cintre comme tout le monde fait ?)

Mince, on démarre mal…

Maintenant tu ne vois peut-être pas encore le rapport avec le sujet du post – qui est – les grandes marques. J’y reviens dans un instant…

Mais pour le moment, est-ce que tu devines ce qui me dérange dans ce que m’a dit ma belle-mère ?

Ce n’est pas le fait de prendre des photos du vêtement au sol, ou sur cintre (bon, même si en réalité, c’est choquant…)

C’est le mot de la fin. “Tout le monde”.

Ce que je veux dire par là, c’est que si tu débarques sur Vinted en faisant comme tout le monde, tu ne démarres pas avec un gros avantage.

En fait, tu dois être à l’opposé de ce que tout le monde fait.

Et une bonne manière de le faire est de s’inspirer de ce que font les grandes marques (nous y voilà !) pour passer d’un dressing citrouille à un dressing carrosse.

Et c’est ce dont je te parle aujourd’hui…

Le visuel, signature des grandes marques

Il n’y a pas photo (et c’est le cas de le dire), le visuel joue un rôle majeur dans la décision d’achat.

Je ne t’apprends rien en te disant que vendre en ligne est bien différent que de vendre en boutique physique. L’acheteur ne peut pas toucher le produit, l’examiner sous tous les angles, découvrir la matière, et bien d’autres choses encore.

C’est pourquoi les grandes marques mettent le paquet sur leurs visuels produits. Contraste, luminosité, balances des blancs… une vraie démonstration de Photoshop ! Je te l’accorde, parfois c’est too much, et peut même nuire à la réelle condition du produit. Et oui, à trop vouloir embellir, on finit par déformer…

Néanmoins, c’est un exercice auquel les grandes enseignes sont maintenant habituées, et le résultat est pour le moins spectaculaire.

Exemples de visuels mode

La qualité de ton visuel doit permettre plusieurs choses à ton potentiel acheteur :

  • susciter de l’intérêt
  • permettre de se projeter
  • s’approprier le produit (il faut qu’il le désire !)

Quant à toi, il ne doit te permettre qu’une chose. Vendre.

Tes photos doivent être si bien réalisées que tu permets à ton potentiel acheteur de toucher le produit avec ses yeux.

Quand tu prends les photos de ton article, pose-toi les questions suivantes et réponds-y honnêtement. Est-ce que mes photos vont mener l’acheteur vers la caisse ? En regardant ces photos, est-ce que MOI, j’ai envie d’avoir le produit ?

Tu connais ton produit, mais pas ton acheteur. J’ai vu très souvent sur Vinted pour la vente d’un jean par exemple, une photo prise assise sur une chaise… Pour se projeter, ça demande un peu d’imagination, non ?

Tu vends un jean ? Va sur le site de Levi’s, pionnier en la matière, et copie-colle les poses que prend le modèle.

Des descriptions produit professionnelles

J’avais déjà parlé ici de comment rédiger une description produit, mais je voudrais te donner des astuces supplémentaires pour t’aider à t’en sortir au mieux.

À commencer par, pourquoi une description ?

Tu auras beau avoir pris les plus belles photos du monde, si ta description est bâclée ou incomplète (typiquement sur Vinted, “porté 2 fois”), il peut se passer deux choses :

  • au pire, tu ne fais pas la vente
  • au mieux, tu seras bombardée de questions

Ensuite, mauvaise description rime avec mauvais référencement. Rappelle-toi que Vinted est un catalogue qui compte plusieurs millions de produits. C’est donc un excellent argument pour rédiger une description au top pour que les petits robots de Vinted – plus connus sous le nom d’algorithmes – scannent TES produits.

Troisième et dernier point, la description d’un produit sert à renseigner tes acheteurs. Elle est d’autant plus légitime puisque ton produit est de seconde main. Il y a donc forcément beaucoup plus de choses à dire que “porté deux fois” par exemple.

“Ton produit a une histoire que toi seule connaît.”

Maintenant, je sais qu’il n’est pas toujours simple de trouver les mots. Voici quelques exemples de descriptions que j’aime particulièrement, et directement inspirées des grandes marques.

Exemples de descriptions produit de grandes marques 

ASOS, pour son originalité

Exemple : “On ne se lasse toujours pas de l’imprimé zèbre”

Avant de parler du “boring” – c’est-à-dire des caractéristiques pures d’une pièce de mode – ASOS démarre avec une accroche originale qui s’éloigne du produit en lui-même. Plus simple à digérer.

ZARA, pour sa précision

Exemple : “Robe longue avec col à revers, décolleté en V et manches longues avec manchettes. Poche plaquée sur la poitrine. Pli à l’arrière. Fermeture cache-cœur à l’avant avec nœud intérieur et extérieur de même tissu”

Le géant espagnol de la fast-fashion assume sa position d’acteur de la mode avec froideur tout en se concentrant sur le tissu, sa forme, et sa matière.

Adidas, pour sa proximité

Exemple : “La veste adidas x IVY PARK est censée te couvrir, mais en réalité, elle révèle ta tenue en dessous. Sa matière transparente et plissée est ample pour un look décontracté et peut se resserrer à la taille afin de mettre en valeur ta silhouette”.

Avec Adidas, on a l’impression que c’est un ami qui nous parle. Tout en décontraction.

Converse, pour son storytelling

Exemple : Nous fabriquons les sneakers. Vous créez leur histoire.

À côté du modèle le plus emblématique de la marque, Converse vante subtilement tous ses mérites. Le “moi, je” – bien que raconté – est minimisé, pour appuyer sur l’importance du client. En d’autres termes, on pourrait le traduire par “Converse, on s’en tape. Ce sont TES Converse qui comptent.”

Le mot de la fin : dans tous les cas de figure, ces descriptions produit ont toutes un point commun. Réponse ? Les mots-clés.

Taille haute, imprimé zèbre, veste adidas, matière transparente, look décontracté, sneakers…

La médaille d’or revient sans hésitation à ZARA, qui fait de ses descriptions un usage exclusif de termes de mode. Dans cet exemple, on peut compter au moins dix termes. Chapeau ! On est sûres de te trouver dans Google, ZARA (lol).

L’incontournable fidélisation

Une chose indispensable à emprunter aux grandes marques est la fidélisation. Faire une vente à un client, c’est bien. Lui en faire plusieurs sur la durée, c’est encore mieux.

Ton acheteur doit se rappeler de toi. Alors comme ça, on peut imaginer qu’il suffit de lui glisser un petit mot dans le colis ou lui faire un cadeau – ce qui est vrai – mais pas que.

La fidélisation commence dès le moment où ton acheteur n’est pas encore ton acheteur. Je te l’accorde, sur Vinted, les acheteurs deviennent de plus en plus méfiants, grâce à une catégorie de vendeurs pas toujours honnêtes…

C’est justement pourquoi tu dois redoubler d’effort pour les convaincre d’acheter dans ton dressing, et d’autre part, les fidéliser. Si l’acheteur est satisfait de ton service et qu’il apprécie ton offre, il reviendra. Donc voici ce que tu dois faire pour que ça se produise :

  • soigne ta communication (il y a encore trop de rigidité, d’agressivité ou d’impatience dans les échanges entre particuliers, ce qui peut créer des freins pour ton potentiel acheteur)
  • engage-toi sur les délais que tu proposes en terme d’expédition de commande
  • de nouveau, laisse une petite attention dans ton colis en gage de remerciement
  • si tout s’est bien passé, n’oublie pas la petite évaluation positive à tes acheteurs. Eux aussi ont besoin de crédibilité
  • et enfin, vends uniquement ce que tu promets ! (si tu dis que la matière de ton pull est agréable au contact de la peau, alors qu’en l’essayant ta cliente a eu l’impression qu’on lui râpait la peau au couteau, on va avoir un souci…)

C’est ce qui s’appelle, laisser son empreinte.

Dernière petite astuce : Qu’est-ce qui fait que tu te souviens d’une marque plutôt qu’une autre ? La réponse peut te donner bien des idées…

Conclusion

Tu peux choisir de faire comme tout le monde. Mais tu peux aussi faire les choses différemment. 

Pour gagner sur une plateforme comme Vinted, il faut – entre autres – se démarquer.

En t’inspirant de ce que font les grandes marques, tu t’assures nettement plus de clics vers tes articles.

N’hésite pas à télécharger gratuitement ton magazine spécial vente ici, et si tu as des questions, je serai ravie d’y répondre en commentaires.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :